VENDREDI 13 OCTOBRE À 20H
Médiathèque André Malraux

RENCONTRE AVEC ET AUTOUR DE ENKI BILAL
SCÉNARISTE ET ILLUSTRATEUR DE BD, COMPAGNON DU PROJET DÉFLAGRATIONS

En compagnie de Rémy Ourdan
journaliste, correspondant de guerre au journal Le Monde, fondateur et président de la Fondation WARM sur les conflits contemporains

DEFLAGRATIONS
DESSINS D’ENFANTS, GUERRES D’ADULTES

200 DESSINS D’ENFANTS, 30 GUERRES ET CONFLITS DE 1914 À 2017
EXPOSITION
DU 6 OCT. AU 16 DÉC. 2017
Médiathèque André Malraux Strasbourg

Déflagrations est une traversée des temps et des territoires au milieu de dessins réalisés par des enfants témoins, victimes, parfois acteurs des guerres, conflits et crimes de masse de 1914 à aujourd’hui.
Ce langage à la fois universel et infiniment personnel qu’est l’expression graphique laisse voir les expériences traumatiques, les cultures de guerre et de résistance, la mort et la vie, l’effroi et le rêve, les armes et le soleil, le feu, les corps, l’arbre…
Voir et recevoir les traces graphiques laissées par les enfants projetés dans les violences de masse est d’abord un chemin de connaissance et reconnaissance de leur expérience totale, de leurs mémoires et expressions. Les exposer est un devoir et un hommage à l’acte de dessiner de ces enfants. L’exposition présente plus de 200 dessins d’enfants. La diversité du corpus permet de traverser plus de trente guerres, et d’esquisser des thématiques isolées ou partagées au milieu de cette communauté d’expériences individuelles. Musées, bibliothèques nationales, institutions internationales, ONG, associations petites et grandes, éditeurs, médecins, psychologues, correspondants de guerre, artistes… chacun d’eux a contribué à ce que ces dessins, même à l’état de traces, nous accompagnent encore.

Commissariat d’exposition : Zérane S. Girardeau.
Françoise Héritier est la marraine de Déflagrations.
Compagnonnage de l’artiste Enki Bilal et de l’historienne Manon Pignot.
Exposition de l’association Zérane. Confluence artistique.
Avec les partenariats de la Fondation de France, SOS Villages d’Enfants, l’UNICEF et l’UNHCR, la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg.
Et les soutiens de la CNCDH, Human Rights Watch, la FIDH, la Fondation Un monde par tous.
Avec le concours de nombreux historien(ne)s, journalistes, témoins qui signent les textes de contextualisations historiques de l’exposition.